Petit retour sur le taste of Paris 2019

Bonjour tout le monde,

pas de recette aujourd’hui (une fois n’est pas coutume). Eh oui, je préfère vous faire un petit compte-rendu de ma visite au taste of Paris 2019 au Grand Palais.

Puisqu’il se tient jusqu’à demain, certains pourront peut-être en profiter !

Tout d’abord, qu’est-ce que le taste of Paris 2019 ?

“Pendant 4 jours, vous pouvez tester les grands plats des chefs sous forme de mini bouchées dégustation dans leur restaurant éphémère aménagé pour l’événement au sein du Grand Palais. Qu’ils soient étoilés, en vogue ou jeunes talents de demain, Taste of Paris accueille les chefs les plus en vue du moment pour vous offrir une expérience gastronomique inoubliable.” Des espaces sont réservés pour la dégustation : les tables et chaises sont nombreuses et je n’ai pas eu trop de mal à trouver une place pour déguster les petits plats que j’avais choisi.

C’est aussi le moment de rencontrer des artisans ou des producteurs (un peu comme au salon de la gastronomie) et faire leur marché.

Pour ceux qui s’y prennent tôt, vous pourrez vous inscrire pour suivre un atelier de cuisine dirigé par un chef sur l’atelier Electrolux (moi, je n’ai pas été assez rapide 🙁 ).

Enfin, vous assisterez à des démonstration culinaires : cuisine et pâtisserie alternent, vous aurez le choix.

Un point sur le marché :

vous y trouverez de tout : du caramel, du tarama, des fruits frais, des boissons, des glaces, des produits asiatiques en passant par du caviar, de la charcuterie et des fromages.

Petite présentation des produits qui ont retenu mon attention :

  • bien entendu, l’omnicuiseur vitalité (qui m’a invité à ce festival). Je vous ai déjà proposé des recettes avec cet appareil et suis convaincue de ses avantages : facilité d’utilisation, saveurs et qualités nutritionnelles préservées et une qualité gustative inégalée pour les flans, crèmes brûlées, le poulet rôti ou encore les viennoiseries et tant d’autres choses…
  • ensuite, j’ai pu gouter à du chocolat d’artisans chocolatiers de Sao Tomé et Principe qui ont eu un prix sur le salon. Ils s’occupent de tout : de la plantation à la tablette en passant par la torréfaction ! C’est le chocolat Diogo Vaz : allez sur leur stand pour déguster du chocolat de qualité : 65%, 75% ou 85%, cela vaut le détour. Les goûts sont très différents même pour un pourcentage identique de cacao. Une belle découverte… De mémoire, ils ont une plantation de 420 hectares pour une récolte de 80 tonnes.  Le savoir-faire est important pour chaque produit ! Moi, je suis repartie avec ma tablette de 75%.
  • j’ai également apprécié le stand asiatique d’umami, une épicerie japonaise de qualité où j’ai dégusté du jus de yuzu pressé à la main ! J’ai gouté des écorces sucrées de Iyokan et de yuzu. Je ne connaissais pas l’Iyokan et j’ai apprécié cette saveur. On m’a conseillé de l’associé notamment avec du poisson. Mais bien d’autres choses sont en vente : du sésame torréfié au wasabi, du thé, du vinaigre aromatisé, de la sauce soja…
  • changeons un peu de domaine pour l’huile des Orgues, une production d’huiles particulièrement typées dont l’une a reçu une médaille d’or. J’ai rarement dégusté des huiles avec autant de caractère. Noël et Lily Fabre ont fait de cultiver des variétés anciennes aux goûts variés : l’une a un goût poivré, l’autre est très douce et fruitée ou elle exhale une odeur d’olive noire. Allez faire un tour sur ce stand, vous ne serez pas déçus.
  • terminons avec du fromage suisse au stand Appenzeller. Délicieux fromage au lait cru de vache. Il sent le terroir à plein nez et ravit nos papilles. Je me suis laissé tenté par le 9 mois d’affinage que j’ai trouvé plus fondant en bouche. Le 6 mois d’affinage ne manque pas de goût non plus. Reste à faire votre choix.

Il est temps de passer aux dégustations… Après tout, c’est pour ça qu’on va au Taste of Paris… Manger !

Quelques dégustations qui ont retenu mon attention :

Je vous présente ici les mets qui m’ont plu parmi ceux que j’ai dégusté (bien sûr, le porte-monnaie n’étant pas extensible, je suis loin d’avoir pu visité tous les stands des grands chefs !).

– Commençons par le dessert éponyme de la pâtisserie Tourbillon du chef Yann Brys.

Il est constitué d’un palet croquant à base de pétales de maïs liés au chocolat blanc. Sur cette base très croustillante repose une crémeux citron et basilic. Ce dernier est parfaitement dosé : assez subtil pour qu’il ne perturbe pas la dégustation mais bien présent en bouche. Une compotée d’abricot (et une très fine couche de biscuit) complètent harmonieusement le dessert notamment en renforçant le côté fruité et acidulé. Enfin, le tourbillon qui surmonte le dessert est une ganache montée citron dont la texture est très agréable.

Conclusion : si vous aimez l’association citron-basilic, allez-y. En revanche, le croustillant aux pétales de maïs est très présent donc si vous n’êtes pas fan, abstenez-vous.

 

-> Yann Brys propose d’autres recettes : le calisson, le carré chocolat pécan et la fraîcheur des bois. Les amateurs de chocolat se laisseront tenter par le carré chocolat pécan que vous voyez ci-dessous !  

– poursuivons avec un second dessert : l’entremet cookie de François Perret, grand chef pâtissier connu pour ses pâtisseries en trompe l’œil. Il officie au Ritz. C’est la première fois que j’ai la chance de déguster un de ces desserts et j’ai été conquise. Voyez-par vous même :

Décortiquons ce “cookie” : la base est constituée d’un biscuit cookie assez moelleux avec des morceaux de cacahuètes. Du caramel et des morceaux de chocolat assez généreux nous remémore le biscuit cookie dans lequel on croque avec gourmandise. La mousse cacahuète qui englobe le tout est douce et apporte la finesse du dessert. Pour couronner le tout, les amateurs de cacahuètes se délecteront de chouchous et de caramel coulant.

Conclusion : C’est un dessert très gourmand et équilibré ! Si vous aimez les cacahuètes, c’est pour vous : en plus, la portion est généreuse ! Pour les autres, je vous le recommande aussi, vous pourrez laisser les cacahuètes caramélisées de côté. Le reste étant assez doux, même vous n’appréciez pas les cacahuètes, vous vous régalerez !

– quelques images des créations disponibles pour vous faire saliver un peu :

  • Relais dessert

– côté salé, je vous recommande vivement le pâté en croûte vice champion du monde de la maison Vérot (un délice) ;  le plat d’Alain Ducasse qui a reçu un prix salon (Pain aux céréales toasté, légumes du Château de Versailles) et les créations de la maison Edern (que je n’ai pas pu gouté mais mon petit doigt m’a dit qu’elles valaient le coup !). Il parait que les gnocchis au parmesan de Kei sont terribles ! Bien d’autres choses sont à découvrir, faites selon vos goûts, je ne vous apporte qu’un avis sur ce qui a le plus ravi mes heureuses papilles  !

Photo de profil de taste of Pari

Et voilà, notre petit tour est terminé. En espérant que cela vous ait guidé et fait envie, je vous dis à bientôt.

 

 

 

 

 

 



4 réponses à “Petit retour sur le taste of Paris 2019

  • Françoise
    2 mois ago

    ton compte rendu est super intéressant. L’entremets cookie me parait très appétissant il me semble qu il plairait à quelqu un !!!!. merci d avoir faire part de ta visite avec les photos et le compte rendu . Cela doit être super de pouvoir assister a la visite .

    • adminCraquounette
      2 mois ago

      Contente qu il vous ait plu. Je me suis dit que ça serait sympa de présenter quelques produits et de déguster avec les yeux. C était en effet une agréable journée. Bonne soirée. Bises

  • Gourmandise
    2 mois ago

    Tu sais nous donner envie !

Laisser un commentaire